Interpellation

La valorisation de nos arbres fruitiers

Auteur : Cosimo Trinchera (VER)

  • Dépot Séance du 10 novembre 2021

    Interpellation de M. Cosimo Trinchera intitulée : « La valorisation de nos arbres fruitiers ».

    M. Cosimo Trinchera

    Monsieur le président, Mesdames, Messieurs,

    Si on fait une promenade sur le Quai Edouard-Jaccoud, depuis le Restaurant Mai Thai jusqu’au port de Territet, nous pouvons remarquer qu’il y a plein d’arbres à fruits (kakis, châtaignes, figues, grenades, etc.), offrant un vaste choix en fruits comestibles et de production locale. Aucune indication ne spécifie leur nature comestible, laquelle permettrait pourtant aux néophytes de les reconnaitre.

    Actuellement, ces fruits, généralement non récoltés se gâtent sur l’arbre, ce qui entraine une fatigue de ce dernier au niveau de sa nutrition et du poids que la plante même doit supporter. Ce poids peut même provoquer des cassures de branches et entrainer un risque pour les passants. Enfin, quelle image triste, le long de nos quais iconiques, de ces fruits qui jonchent sur le sol, glissants et pourrissants, alors qu’il s’agit de nourriture à portée de main qui est gaspillée.

    Aussi, face à ce constat, je voudrais vous poser les questions suivantes :

    1.   Qui peut bénéficier des fruits ? Est-il possible de le mettre à disposition des citoyennes gratuitement ?

    2.   Comment sont choisis les arbres qui méritent d'arborer une plaquette d'identification ? Est-il prévu d'en ajouter de nouvelles pour mettre en valeur notre patrimoine naturel et informer les gens sur l'incroyable diversité que recèle Montreux ?

    En vous remerciant de votre attention

  • Réponse à l'interpellation Séance du 10 novembre 2021

    Mme Irina Gote, Municipale

    Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

    La Municipalité remercie Monsieur l’interpellateur pour ses questions et répond de la manière suivante séance tenante, puisque Monsieur le conseiller a eu l’amabilité de transmettre ses questions par avance :

    1.       La partie constat de votre interpellation comporte déjà des interrogations auxquelles nous souhaitons apporter les réponses suivantes :

    •     Au regard de la situation actuelle au niveau écologique et de la volonté sociétale de tendre vers une économie circulaire et locale, nous comprenons le questionnement lié au fait que ces fruits ne soient ni récoltés ni mangés et apporterons des réponses ci-après.

    •     Concernant la question sur la fatigue des arbres, la nature étant bien faite, si une année peut être propice à une grande récolte de fruits, l'année suivante, la plante sera moins généreuse, ce sans porter préjudice à sa pérennité.

    •     Par ailleurs, sur le sujet de l’image des quais, nous n'avons, à ce jour reçu aucune réclamation sur le fait que les quais soient sales, glissants avec des fruits pourrissants. Ces derniers sont régulièrement nettoyés par les balayeuses, même le week-end.

     

    In fine, de manière générale, il n’est pas possible d’avoir une collection d’arbres sans avoir les feuilles, les fleurs et les fruits qui terminent leur vie par terre à moyen termes.

     

    2.       Réponses à la question n°1 :

     

    •     Les arbres situés sur les quais sont tous protégés conformément à la loi sur la protection de la nature, des monuments et des sites (LPMNS) ainsi que par le règlement communal sur la protection des arbres (RCPA).

    •     Ainsi, en ces lieux, ces arbres, ne sont pas considérés comme des fruitiers mais comme des arbres d'ornement. Car ces fruits ont un rôle décoratif et non pas une fonction d'ordre alimentaire.

    •     De plus, expérience faite en plusieurs endroits, lorsque les fruits sont récoltés par la population, cela entraine des dégâts suite aux nombreuses branches cassées pour obtenir le plus beau fruit ou celui qui n'a pas encore été cueilli. Les arbres sont donc souvent endommagés, ce que nous désirons éviter pour conserver la belle collection sylvicole de notre commune.

    De ce fait, pour répondre à la question numéro une de l’interpellation, nous ne pouvons, malheureusement, mettre à disposition de la population ces fruits. Néanmoins, nous sommes en complet accord avec cette préoccupation citoyenne et sommes en cours d’élaboration d’une stratégie de maraîchage urbain gérées par les associations. Cette thématique nous est chère, c’est pourquoi, nous sommes en cours de consultation auprès de quelques associations de villages. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous au travers d’un préavis.

    3.       Réponses à la question n°2 :

    Un concept d’identification des arbres de notre collection dendrologique est en cours de réflexion.

    La valorisation touristique et citoyenne de notre magnifique diversité botanique est ainsi prévue par notre service à moyen terme.

    La Municipalité estime avoir ainsi répondu à l'interpellation de Monsieur le Conseiller communal Cosimo Trinchera, intitulée « La valorisation de nos arbres fruitiers ».

    M. Cosimo Trinchera est satisfait de la réponse municipale